Raison N°1 : un projet vertueux et moderne

Un stade plus ouvert sur la vie de quartier

La modernisation du stade Roland-Garros permet d’ouvrir celui-ci sur son environnement extérieur et de mieux l’intégrer dans le paysage et la vie de quartier de la porte d’Auteuil. Ainsi, de nouveaux espaces et équipements seront ouverts à de nombreux usages associatifs et culturels. Dans les bâtiments en meulière, des activités pédagogiques et des manifestations culturelles et artistiques à caractère événementiel ou d’intérêt local, ont vocation à être organisées en étroite collaboration avec les associations, la mairie du 16ème arrondissement et la ville de Boulogne-Billancourt.
 

Un stade à périmètre variable

Pour tenir compte des spécificités d’un stade en ville et des besoins de la FFT, le projet prévoit trois périmètres : un périmètre « étendu » pour les 3 semaines du tournoi (11,16 ha) ; un périmètre « rétracté » à longueur d’année (9,6 ha) ; et un périmètre « intermédiaire » pour les 3 semaines nécessaires au montage et au démontage des installations provisoires. Ainsi, la nouvelle place des Mousquetaires, grande esplanade verte au cœur du stade, sera accessible au public hors tournoi sur le modèle d’un square parisien. Elle permettra aux habitants du quartier de profiter de ce lieu de détente et de promenade.

Visualiser le plan du stade 

 
Raison n°1 un projet vertueux et moderne

L’optimisation d’un équipement déjà existant

Projet éco-responsable, la modernisation de Roland-Garros sur son site historique porte d’Auteuil permet de capitaliser sur le bassin de population de Paris et par conséquent, limiter les déplacements nomades massifs qui caractérisent un stade hors la ville. Il s’agit également de capitaliser sur un réseau efficace et existant de transports en commun, ainsi que sur une structure déjà existante qui limite démolitions et nuisances de chantier.   
 

La prise en compte des sportifs du quartier

Le nouveau Roland-Garros offre l’opportunité de moderniser aussi les installations sportives de proximité pour créer des équipements de qualité pour les scolaires, les riverains et les associations. Le gymnase du Fonds des Princes verra ses activités réparties entre le centre sportif Suchet et le stade Géo-André, deux équipements municipaux mieux desservis par les transports et rénovés pour accueillir les pratiques sportives transférées. Des courts de tennis seront couverts sur les sites Niox et Dixmier à destination des pratiquants et des licenciés qui utilisaient les courts du Fonds des Princes. Au final, l’offre sportive à l’horizon 2016 reconstituera l’offre existante mais ira bien au-delà avec la création de nouveaux équipements.