Raison N°3 : la volonté de faire vivre un patrimoine historique

L’âme d’un stade mythique

En faisant le choix, en 2011, de maintenir le tournoi sur son site historique de la porte d'Auteuil, la Fédération française de tennis a voulu protéger et développer le patrimoine sportif de Paris.
Lieu mythique du tennis et du sport français, le stade Roland-Garros est riche d'une histoire que la FFT entend préserver pour mieux la transmettre aux générations futures. La modernisation envisagée s'inscrit dans une tradition continue qui a débuté avec la construction du stade en 1928 et s'est poursuivie à travers plusieurs modifications qui ont su sauvegarder l'âme de ce lieu mythique.
 
Raison n°3 : la volonté de faire vivre un patrimoine historique

Un projet esthétique

Le Nouveau Roland-Garros gardera le caractère parisien qui fait le charme du stade depuis près de 90 ans. Loin de la course au gigantisme qui prévaut ailleurs au risque de se couper de la tradition, le projet est fidèle à un esprit empreint d'une esthétique que nous envient bien des tournois et qu'apprécient tous les publics, des joueurs aux spectateurs, en passant par les médias du monde entier.
Cette volonté de respecter le patrimoine sera plus que jamais présente dans la construction du nouveau court, situé dans la partie sud est du Jardin des Serres d'Auteuil. Son architecture s'inspirera des Serres historiques de Formigé, et celles-ci ne seront bien entendu pas impactées par le projet. Quant aux collections actuellement contenues dans les serres chaudes, elles seront redistribuées dans les 4 serres entourant le nouveau court et au Parc Floral de Paris avec le respect qu'impose leur valeur symbolique et scientifique.