Raison N°4 : un nouvel élan pour l'environnement du quartier

Un projet respectueux de l’environnement

Le schéma directeur paysager du projet de modernisation du stade Roland-Garros a été imaginé par un  paysagiste de renom Michel Corajoud, pour intégrer harmonieusement le stade dans le paysage et dans la vie du quartier de la porte d’Auteuil. À l’est du site historique, dans la partie sud est du Jardin des Serres d’Auteuil, un court entouré de nouvelles Serres sera construit à proximité et sur le modèle des serres historiques de Jean-Camille Formigé. Ce nouveau court viendra s’installer en lieu et place des serres dites « techniques et chaudes », sans aucun intérêt architectural, embellissant un peu plus le Jardin des Serres d’Auteuil. Les collections botaniques présentes aujourd’hui sur ces lieux seront redistribuées dans les 4 serres entourant le nouveau court et au Parc Floral de Paris, dans le cadre du projet de renouveau du jardin botanique de la Ville de Paris.
 
Raison n°4 : un nouvel élan pour l'environnement du quartier

Un cadre de vie plus agréable pour le quartier 

De nombreux autres aménagements feront du quartier un lieu plus agréable à vivre : les nouveaux espaces abondamment arborés à l’est comme à l’ouest atténueront la perception visuelle du court central agrandi. Le maintien du toit en position ouverte à longueur d’année contribuera aussi à cette atténuation.
À l’année, le stade rendra aux parisiens près d'un hectare d’espaces verts sous forme de jardin public sur la place des Mousquetaires. Les bâtiments en meulière pourront accueillir des manifestations culturelles et artistiques à usages associatifs, ainsi que des activités pédagogiques. Autant de réalisations concrètes qui amélioreront le quotidien des riverains.