Un chantier eco-responsable

Depuis la signature en 2008 d’une charte d’engagement environnemental avec le Ministère chargé du développement durable et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), les enjeux environnementaux sont intégrés aux actions menées par la Fédération Française de Tennis. Le chantier de la modernisation du stade Roland-Garros n’échappe pas à cette exigence.

Dès la conception, le choix a été fait d’engager une certification « Breeam Tailored Criteria », au niveau « very good », pour l’ensemble de la zone historique du stade. Cette certification est devenue le standard en matière de certification de construction durable le plus utilisé dans le monde.

La certification BREEAM

Le processus de modernisation du stade Roland-Garros a intégré très en amont une démarche environnementale forte. Pour concrétiser cet engagement, la FFT a décidé de recourir à une certification pour appuyer sa démarche de développement durable intégrée et a fait le choix d’appliquer à l’ensemble de la zone historique la certification Breeam tailored Criteria, certification internationale permettant d’évaluer la performance environnementale des bâtiments. C’est notamment le référentiel qui a été mis en place pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Dans le cas du projet de modernisation du stade Roland-Garros, cette certification s’appuie sur un référentiel spécifique au projet afin de valoriser les actions mises en œuvre sur les espaces extérieurs, au-delà des bâtiments.

La modernisation du stade Roland-Garros s’inscrit également dans le cadre du plan climat de la Ville de Paris pour les bâtiments neufs ou fortement rénovés.

Le projet est en effet conçu afin de limiter son impact environnemental à tous points de vue, en particulier lors de son exploitation. 

La charte de chantier vert

Selon la certification BREEAM, le chantier, qui a démarré mi-octobre 2015, est conduit dans le respect d’une charte de chantier vert. Dans ce cadre, l’entreprise Vinci Construction France s’est engagée à respecter les exigences de cette charte à deux niveaux : celui du chantier et de sa proximité ainsi que  celui de l’atteinte à l’environnement et à la population.

Plusieurs mesures ont été mises en place pour réduire les nuisances ressenties par l’entourage du chantier (riverains et occupants du stade) : former, informer et protéger le personnel du chantier, informer les riverains, organiser le chantier et sa base vie ou encore gérer la pollution visuelle et sonore.

Pour limiter l’impact des travaux sur l’environnement et dans le souci de protéger la faune et la flore, gérer les déchets et la pollution liés au chantier et économiser les ressources, d’autres mesures ont été également instaurées.

Ce programme ambitieux mis en place pendant les travaux s’étendra bien au-delà. La Fédération Française de Tennis entend bien profiter du projet du nouveau stade pour franchir un cap en matière de développement durable. Ainsi, au terme du projet, le stade Roland-Garros sera moins consommateur en énergie et en eau et plus performant dans le traitement de ses déchets.   

Un chantier eco-responsable

Dernières actualités voir toutes les actualités